San Francisco interdit la vente de chiens et chats en animalerie

La ville de San Francisco, aux Etats-Unis, a décidé que les animaleries n’auraient plus le droit de vendre des chiens et des chats, à l’exclusion de ceux originaires de refuges.

Cette décision a été applaudie par les défenseurs des animaux.

 

Combattre les usines à chiots et à chatons


Cette annonce intervient dans le cadre d’une modification du code la santé de la ville.

Cet amendement vise à « interdire aux magasins d’animaux de compagnie de vendre des chiens ou des chats non obtenus auprès des organisations de sauvetage d’animaux ou des refuges ».

L’objectif est donc de dissuader les entreprises de vente d’animaux de s’installer à San Francisco. Il s’agit en effet de combattre les « usines à chiots et à chatons » qui fournissent les animaleries.

Par ailleurs, la vente de chiots ou de chatons âgés de moins de huit semaines sera interdite.

San Francisco et les défenseurs des animaux souhaitent que cette mesure soit étendue à l’ensemble de l’Etat Californien, puis à l’échelle nationale voire même internationale.
Mots clés : animalerie | cause animale