2017 : ce qui va changer pour les animaux

2017 devrait être une année placée sous le signe des avancées pour la cause et la protection animale. Animadis vous présente un tour d’horizon des progrès attendus.
 

Vers la création d’une agence française de la biodiversité
 

Dès le mois de janvier 2017, une agence française de la biodiversité va voir le jour.

Elle aura pour objectif de protéger la faune et la flore avec l’aide des agents de l’Office national de l’eau et des milieux aquatiques, de l’Atelier technique des espaces naturels, de l’Agence des aires marines protégées et des Parcs nationaux.

 

Vers une application de la réglementation des pesticides et insecticides
 

Suite à la loi Labbé votée en 2014, les pesticides ne seront plus utilisables dans les espaces vers publics. Par ailleurs, les fongicides et les insecticides ne seront plus en vente libre.
 

Vers une surveillance plus accrue des abattoirs
 

Suite à une commission d’enquête parlementaire menée en 2016 sur les abattoirs, plusieurs mesures vont être mises en place. Il est attendu en janvier 2017 que l’Assemblée nationale vote définitivement le projet de loi comprenant le renforcement des sanctions pour « mauvais traitements » d'animaux dans les établissements de vente, toilettage, garde ou dressage, dispositif.

Par ailleurs, les mauvais traitements infligés aux animaux en abattoir seront requalifiés en délit. Un comité d’éthique et un comité de suivi de chaque abattoir verront aussi le jour.

Mots clés : cause animale